Bienvenue sur le site de la FFMC87 

Sans oublier les 40% de réduction sur les tarifs autoroutiers.

 

 

Pour adhérer ou ré-adhérer à la FFMC87, 

veuillez utiliser le bon ci-dessous.

                                  Alors n'attendez pas.

                                     Merci à tous.

CONTRÔLE TECHNIQUE

NOUS AVONS GAGNÉ

"CT : nous avons gagné !

La FFMC et la FFM l’ont annoncé via un communiqué de presse commun ce 27 juillet, nous avons gagné contre la mise en place du CT. Le décret est abrogé.

Certaines associations tentent encore de semer le trouble auprès du grand public et des médias suite au communiqué de presse du Conseil d’Etat paru le lendemain de l’abrogation. Cette communication du Conseil d’Etat concerne toujours le décret paru le 9 août 2021.

Soyez donc rassuré, aucun lien avec le décret d’abrogation paru le 26 juillet 2022. Nous avons bien gagné !

Le gouvernement respecte donc son engagement vis-à-vis de la communauté motarde en abrogeant la mise en place d’un contrôle technique moto et respecte la directive européenne qui permet de déroger à un contrôle technique en mettant en place des mesures alternatives.

La FFMC et la FFM rencontreront de nouveau le Ministre des transports à la rentrée afin de poursuivre les travaux engagés.

Vous pouvez donc profiter pleinement de vos vacances."

 

 

Abrogation du contrôle technique moto : promesse tenue !Communiqué de presse commun FFM et FFMC

 

A l’invitation du Ministre délégué chargé des transports, Clément Beaune, une réunion de travail s’est tenue ce mardi 26 juillet au ministère en présence du Président de la FFM, Sébastien Poirier et de la Directrice Technique Nationale, Caroline Castillo, ainsi que pour la FFMC, de Didier Renoux, Délégué Général et de Céline Aubrun, Coordinatrice du bureau national.

Ce temps d’échange, dans la continuité des travaux menés avec le cabinet Djebarri, s’inscrivait dans le prolongement de l’abrogation du décret du 9 août 2021 prévoyant la mise en place du contrôle technique moto à l’horizon 2023. 
Il a permis d’évoquer la mise en place de mesures alternatives pertinentes en matière de sécurité et d’environnement comme le permet la directive européenne 2014/45/UE. Rendez-vous est d’ores et déjà pris en septembre prochain afin de poursuivre le travail ensemble.

Sébastien Poirier, Président de la Fédération Française de Motocyclisme : « Nous saluons la parution du décret abrogeant le contrôle technique tenant ainsi les engagements pris par le Président de la République. Dans la continuité de son prédécesseur, le Ministre s’est montré particulièrement attentif à nos recommandations. »
Céline Aubrun, Coordinatrice du bureau national de la Fédération Française des Motards en Colère : « L’aboutissement de cette démarche montre que la concertation, la maitrise technique des dossiers, et la volonté inébranlable de faire avancer la sécurité de tous les usagers de la route, sont un bon moteur de la mobilité ».

La FFM et la FFMC restent vigilantes quant aux mesures qui seront définies pour répondre à la directive Européenne.

 

Hier, le Conseil d’Etat publie un communiqué jugeant l’illégalité du décret du 9 août 2021 reportant le contrôle technique moto (CT Moto) au 1er janvier 2023, et sa suspension le 12 août 2021. Le texte souligne que la date de mise en oeuvre au 1er janvier 2023 est "contraire à la date d’entrée en vigueur prévue par la directive 2014/45 du 3 avril 2014", prévoyant une mise en oeuvre le 1er janvier 2022 au plus tard.

La décision du Conseil d’Etat annulant le décret du 9 août 2021 est caduque : celui-ci a déjà été abrogé ce lundi 24 juillet 2022 !

Explication : cette décision révélée hier a été rendue lors de la séance du 30 juin dernier, à un moment où le décret imposant le CT moto au 1er janvier 2023 était encore d’actualité... Ce qui n’est plus le cas. Elle faisait suite aux requêtes déposées par les associations hostiles à la pratique du deux-roues motorisé, évidemment favorables à la mise en place d’un contrôle technique moto.

Pour rappel, le droit Européen (lire la directive 2014-45, chapitre 1, article 2.2) ne prescrit absolument pas le CT pour les deux-roues motorisés.

Abrogation du contrôle technique moto : l’interview de Didier Renoux (FFMC) 

Abrogation du contrôle technique moto : l'interview (...)

Depuis hier, le décret sur l’abrogation du contrôle technique moto au 1er janvier 2023 est publié. Didier Renoux (délégué général de la FFMC) nous livre une interview sur le sujet et sur les alternatives en place et à venir.

Don du sang 14 mai 2022

Samedi 14 mai avait lieu la journée Don du sang, organisé par l'association "300 pour sang motards" et EFS.

Une centaine de motards a participé à cette action.

La FFMC87 y était aussi.

Une action à refaire.

INFO     ZFE     LIMOGES

                                     ZFE de LIMOGES

 

Compte-rendu de la réunion de la FFMC87 avec la Mairie de Limoges.

 

Nous avons été reçus le mardi 8 février 2022 à la Mairie de Limoges, par :

- M LOMBERTY, Maire de Limoges.

- M LAGEDAMONT, Adjoint au maire en charge de la voirie/stationnement/de la circulation.

- Mme ROBERT-KERBRAT, Directrice de cabinet.

 

Afin de connaître la position de la ville de Limoges sur cette mesure, ainsi que les modalités de sa mise en place.

 

 

Il s'avère qu'à ce jour rien n'est encore décidé en terme de zone géographique et d'axes routiers concernés.

 

 

Nous avons largement débattu sur les effets positifs et de l'alternative pertinente que représentent les 2RM par rapport aux automobiles, ainsi que de l'exclusion sociale que cela va engendrer.

 

 

Nous avons été entendus, M LAGEDAMONT nous a préciser que nous serions consulté dans les discutions qui vont avoir lieu afin de définir la mise en place de cette ZFE qui devra se faire début 2025 et donc de la place des 2RM dans celle-ci.

 

Nous allons donc suivre ce dossier de près et nous assurer que cela se concrétise bien dans les faits.

INFO  AMDM

Ces horaires sont en vigueur jusqu'au 18 mars inclus.
Merci de votre compréhension.

Radars de bruit

Radars de bruit : le vrai, le faux... et le reste !

 

Le récent lancement des nouveaux radars de bruit a fait couler beaucoup d’encre. Leur expérimentation était prévue de longue date, mais annoncer tout de go la verbalisation avant même les conclusions de leur expérimentation est pour le moins précipité : explications.

Un radar Méduse

Bien aidée par les plaintes de nombreux riverains, la lutte contre la pollution sonore est devenue une des priorités du gouvernement et des autorités locales. Ainsi, la Vallée de Chevreuse de l’ouest de l’Ile de France, bien connue des motards franciliens pour ses fameux "17 tournants", a été du fait du passage quasi continu de motards dans les villages avoisinants, l’un des moteurs des radars "Méduse". Bruitparif, organisme qui mesure le bruit ambiant, avait donc inventé un système qui permet de le mesurer (Cf étude en pièce annexe de cet article). La suite était facile à imaginer, bien plus qu’identifier les causes de bruit excessif, l’idée de sanctionner a très rapidement fait partie du paysage. Pour autant, il faut savoir qu’à part cette expérimentation prévue par la LOM (loi d’orientation des mobilités) de 2019, aucune décision officielle n’a été promulguée concernant la possibilité, technique comme juridique, de verbaliser par leur intermédiaire.

LE VIVRE ENSEMBLE EST UN CHOIX

Pour autant, il faut bien rappeler quelques notions essentielles dans le vivre-ensemble. Autant la sonorité d’une moto peut être agréable à l’oreille de son propriétaire, autant si son niveau sonore est excessif, il est normal que la société veuille faire cesser ces nuisances. Ce phénomène est devenu d’autant plus sensible que la récente période de confinement a rappelé à toutes et tous ce que signifiait une vie sans l’omniprésence du bruit de la circulation ! Pour mémoire, la FFMC défend des valeurs de vivre-ensemble quand elle défend la pratique de la moto dans le respect mutuel. Ce qui implique de faire de la moto dans des conditions de plaisir personnel, et aussi à condition que notre liberté de pratiquer ne contredise pas la liberté des autres. Cette façon de voir est partagée par tous les acteurs du monde de la moto en France : FFM, CSIAM, CNPA, Codever... Or le bruit excessif produit par des pots trafiqués ou réservés au circuit est en contradiction avec ces principes. Disons-le tout net, les usagers qui s’affranchissent de ces règles de vivre-ensemble scient la branche sur laquelle toute la communauté motarde est assise.

  • Campagne anti-bruit de la FFMC de 2003

QUELQUES NOTIONS DE BASE

Avant d’aller plus loin, soulignons que plusieurs facteurs ont mené à cette situation au-delà de la fin de la relative tranquillité (sur le plan sonore uniquement !) de la période de confinement. 
- La conviction de beaucoup qu’un niveau sonore élevé améliorerait leur sécurité, pourtant complètement fausse, est bien implantée dans la communauté motarde. Sans compter qu’en prenant le risque de s’affranchir de la nécessaire anticipation qui, seule, améliore la sécurité,se croire mieux protégé par le bruit provoque bien souvent un comportement sur la route lui aussi excessif... 
- L’envie de se montrer "rebelle" peut également conduire à émettre un niveau de bruit supérieur à la norme. 
- Ces deux phénomènes ont été largement soutenus, voire alimentés, par certains équipementiers et commerçants spécialisés, trop contents de vendre un accessoire supplémentaire aux deux catégories sus-visées. Fort heureusement, les mentalités évoluent là aussi chez les professionnels, mais le mal est fait et sera long à corriger. 
- L’éducation, et là nous ne parlons pas de la formation à la conduite mais de l’éducation civique, celle qui conduit à adopter et vivre nos valeurs de respect mutuel, est insuffisante tant dans le milieu familial, scolaire que public. Là aussi, les mentalités évoluent, avec par exemple le changement de slogan de la Sécurité Routière, qui promeut désormais le "Vivre, ensemble" en lieu et place du précédent "tous responsables".

L’EXPÉRIMENTATION PROPREMENT DITE

La FFMC regrette qu’on mette la charrue avant les bœufs en argumentant d’abord sur une future verbalisation avant même d’avoir les conclusions de l’expérimentation, prévue pour deux ans ! Et ce d’autant que si la période d’expérimentation n’a aucune influence sur les usagers les plus bruyants, elle ne servira en rien les intérêts des riverains concernés ! Un contrôle fait par des humains, lui, a une vocation pédagogique potentielle...

La FFMC regrette que les moyens existants soient ignorés au profit de l’éventualité d’une sanction. Passons pudiquement sur l’éducation-formation-information, oubliée encore une fois sur l’autel de la répression-sanction... En effet, le tapage, qu’il soit diurne ou nocturne, est verbalisable sans avoir besoin d’un quelconque radar de bruit. Si vous êtes réveillé par la chaine stéréo de votre voisin, il sera condamnable sans qu’aucun sonomètre ne soit nécessaire !

La FFMC s’interroge sur les conditions qui permettraient de verbaliser : 
- quelle limite de niveau sonore constituerait le seuil à ne pas dépasser, donc déclencherait une verbalisation quand dépassé ? Selon leur réception (homologation en langage courant), les 2RM ont connu plusieurs législations différentes sur le niveau de bruit exigé, non seulement selon leur date de réception, mais aussi selon leur catégorie. Or ces niveaux sonores sont définis en conditions "de laboratoire", soit sans aucun bruit ambiant, et selon des critères extrêmement précis, quasi obligatoirement différents des conditions d’utilisation réelle ! 
- quand plusieurs véhicules passent en même temps, les niveaux sonores sont impossibles à isoler, sauf par la vérification photo, dont on connait les faiblesses avec le contrôle-sanction-automatisé des radars de vitesse, sans parler de l’éventuel avion qui vous survole ou tout autre bruit ambiant...

Bien entendu, la FFMC soutient toutes les mesures intelligentes qui permettront au plus grand nombre de limiter les nuisances, quelles qu’elles soient. Pour autant, ce principe de base ne peut pas justifier des contradictions telles que la criante différence entre l’intention de l’expérimentation de ces radars sonores et l’effet d’annonce des verbalisations, alors même que ladite expérimentation n’a pas rendu son verdict.

La FFMC appelle donc d’une part, la communauté motarde à veiller à respecter l’autre afin que tous nous puissions continuer à pratiquer dans des conditions normales.
La FFMC appelle en parallèle les autorités à faire preuve de discernement dans l’application des textes votés. Quand les textes votés parlent d’expérimenter avant de tirer des conclusions, il serait normal d’attendre les conclusions en question !

RELAIS CALMOS MILLEVACHES 2021

Vendredi 11 et samedi 12 décembre 2021, nous avons tenu le Relais Calmos à Feytiat, à l'occasion de l'hivernale des Millevaches. Nous avons reçu environ 300 motards sur les 2 jours, qui étaient super contents d'avoir cette pause bien méritée, avec un repas chaud, sur le trajet avec un temps hivernal.
Coup de chapeau à tous ces courageux, avec une pensée particulière pour les bonshommes en jaune.
Un grand merci à nos partenaires :
- LACORRE Location : bungalow et WC.
- SuperU Feytiat.
- Mutuelle des motards.
Un grand merci à nos courageux bénévoles pour leur implication et leur boulot, car il faut bien le souligner, sans vous, nous n'aurions pas réussi.
Bénévoles sur les 2 jours :
Daniel P.
Stéphane V.
Jean-Marc D.
Jean-Yves B.
Jean-Pascal G.
Alain G.
Nils D.    FFMC87 et délégué de la Mutuelle des Motards
Thierry C.
Cyril T.
Marie.
et
 Eric B. pour la Mutuelle des Motards


 

FFMC :  SON  HISTOIRE

                     La FFMC défend tous les motards

 

Elle travaille depuis 40 ans pour la défense des motards et c’est elle qui est consultée par les politiques et reconnue comme spécialiste et légitime. C’est elle qui siège au CNSR et qui est reçue par les ministres.

 

Un peu d’histoire sur la création de la FFMC et ses pétales.

 

1980

Face à la volonté du gouvernement de l’époque de “tuer” la moto par l’instauration d’une super-vignette, la politique des assureurs aux coûts exorbitants et l’absence de structure les défendant, les motards se regroupent dans des moto-clubs non-officiels, en opposition franche à une politique voulant restreindre leurs libertés. Ils organisent des manifestations, et finalement se structurent en créant en 1980, au Havre, la Fédération Française des Motards en Colère.

 

1983

L’AMDM(Assurance Mutuelle Des Motards)créée par des motards , pour des motards, est devenue le spécialiste et premier assureur des deux et trois roues motorises en France.

Le seul assureur à avoir un contrat qui assure les motos personnalisées, modifications techniques et esthétiques qui le rendent unique (ma Perso).

 

Moto Magazine, puis les Éditions de la FFMC qui le publient et concilient rigueur journalistique et exigence éthique.

 

1984 

Naît la FFMC Loisirs, agréée Jeunesse et sports, qui propose des stages et des colonies de vacances dans le cadre de l’éducation populaire.

Un an, plus tard, naît l’Association pour la formation des motards (AFDM), qui propose des stages de perfectionnement à la conduite sur route et des labels de qualité pour les moto-écoles : l’AFDM a été primée par l’Europe en 2017 pour ses formations post-permis.

 

1986

La FFMC est membre fondateur de la FEMA (Fédération of European Motorcyclists’ Associations), véritable Europe des motards.

Plus près de nous, la Commission juridique de la FFMC est créée en 1996, rassemblant des avocats et juristes motards bénévoles.

 

2000

La FFMC, via sa commission Stop vol, et l’Afnor (Association française de normalisation), créent la norme des “Antivols moto recommandes par la FFMC”.

 

2008

L’ensemble du Mouvement motard instaure la Commission éducation routière jeunesse (ERJ). Elle explique aux jeunes une politique d’éducation à la sécurité routière cohérente. Cette formation a reçu l’agrément de l’Éducation Nationale en 2010, renouvelé en 2016 (toujours d’actualité).

Grace à cette expertise, la voix des motards est écoutée par les pouvoirs publics, dans les comités départementaux comme au Conseil national de la sécurité routière (CNSR) dont la FFMC est membre depuis 2001.

 

2021

La FFMC a toujours tout fait pour lutter contre un CT moto qu’elle juge inutile. Donc quand un ministre nous propose de tout faire pour y échapper malgré la directive européenne, nous y travaillons avec lui, c’est la mission confiée au bureau national de la FFMC.

Relais Calmos  des Millevaches 2021

À l'occasion de l'hivernale des Millevaches,

 

La FFMC87 organise un Relais Calmos, les 10 et 11 décembre 2021.

Celui-ci se tiendra, comme en 2019, sur le parking du supermarché SuperU à Feytiat (87 220).

 

Nous vous accueillerons pour une pause bien méritée.

Au menu, nous vous proposerons :

Soupe de légumes maison.

Pâtes carbo maison.

Dessert.

Boissons chaudes et petites douceurs.

 

Le vendredi 10/12/21 de 8h00 à 23h00.

Le samedi 11/12/21 de 8h00 à 16h00.

 

Dans la joie et la bonne humeur.

 

Nous remercions d'avance nos partenaires :

SuperU et Lacorre Locations.

 

FFMC87.

MANIF 20/02/2021

Manif 17 avril 2021                     contre le CT motos

Bonjour à tous,
Samedi 17 avril, la manif de la FFMC87 contre le CT à regrouper environ 1 800 motards.
Nous remercions tous ceux qui se sont déplacer et tut ceux qui ont répondu présent à notre appel.
Les copains des antennes FFMC : la 16 (200 motards), la 19 (150 motards), 23, 24 et la 86.
Les délégations FBF : 19, 23 et 87.
Les Druides, ainsi que l'assistance sécurité courses à qui nous adressons un grand merci.
Nous avions prévu deux arrêts pour décorer les deux contrôles techniques Dekra, nous avons été obligés de faire deux arrêts supplémentaire pour regrouper le cortège, sinon nous aurions croisé la fin de celui-ci.
Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidés pour la sécurité de cette manif.
Ce fut une superbe manif.
Bonne journée à tous.
FFMC87.

 

ACTIONS    FFMC87

Le mardi 28 juillet 2020 à 10h00, 2 membres de la FFMC87 ont été reçu à la mairie de Limoges : DURANT Thierry (pour rappel, le CA l'a mandaté lors de sa réunion en date du 31/01/2020 pour continuer les actions : sécurité routière, points noirs, etc.) et  un membre du CA.

 

Nous avons été reçu par M BROUSSE Vincent, nouvellement élu, pour alerter sur le problème de la mise en place et la dangerosité des pistes cyclables.

 

Effectivement, nous avons eu beaucoup de remontées de la part de conducteurs de 2, 4 roues (vidéo à l'appui).

Nous ne comprenons pas pourquoi nous n’avons pas été concertés pour la mise en place et l'application de ce projet de voirie et demandons à l’être dans l’avenir en tant qu'usagers de la route.

 

D'autres problématiques ont été évoquées, notamment entrées et sorties sur la N 20, il y a des avancées, c'est déjà une bonne chose.

 

Nous avons bien compris qu'il y a d'autres projets en attente, nous restons vigilants et agirons en conséquence en temps voulu.

 

Nous avons aussi déposé une plainte au nom de la FFMC87 envers la mairie de Limoges, pour mise en danger de la vie d'autrui (Article : R223-1) du code pénal, concernant ces pistes cyclables, qui : 

- accidentogène pour tous, motards, automobilistes, piétons et cyclistes bien sûr.

- embouteillage

- etc.

 

Le prochain rendez-vous à la mairie est le 17 août 2020.

 

Évidemment, nous vous tiendrons au courant de l'avancée du dossier par la suite.

 

RELAIS CALMOS MILLEVACHES 13 et 14 décembre 2019

Nous avons accueilli environ 330 motards sur le relais, pas mal pour une première.

Un grand merci à vous la petite équipe de bénévoles de la FFMC87 présents pour la réussite de ce 1er relais calmos millevaches.

Une équipe soudée qui a œuvré pour la réussite de celui-ci.

Merci à :

Sonia, petit Daniel, aux deux Thierry, Alain, Nils qui avait les 2 casquettes (adhérent bénévole et délégué bénévole de l'AMDM), Kaspeigne, Fred, Cyrille, Agnès, Marie. 

Merci au 3ème Thierry, l année prochaine on compte sur toi. ????
De l avis de tous, une réussite.
Vous avez été nombreux à vous arrêter pour une petite pause café ou repas chaud.
Merci de tous vos compliments et vos petits mots de remerciements, super sympa et votre gentillesse.
Merci à vous tous.
cette année vous avez eu droit à la soupe de légumes maison et pâtes carbonara,
avec charcuterie, fromage, fruits et compote.
On verra pour le menu l année prochaine
?.
Encore merci à tous et on sera là en 2020.

Un grand merci à nos sponsors :

Lacorre pour le bungalow et les toilettes, merci pour votre aide. 

Super U à FEYTIAT, merci pour votre accueil, les viennoiseries, électricité et eau. 

L'AMDM pour sa participation. 

Encore un grand merci et votre participation.

 

 

 

RALLYE TOURISTIQUE                        22 septembre 2019

Le rallye touristique de la FFMC87 s'est déroulé le dimanche 22 setempbre 2019, le matin sous la pluie et l'après-midi, nous avons eu une amélioration (petite, mais quand même).

De l'avis de tous, c'est à renouveler.

Même si nous n'avons pas eu le soleil, pas grave, celui-ci était présent parmi les participants.

Tout s'est déroulé dans la joie et la bonne humeur.

Un grand merci à tous les courageux participants qui se sont déplacés et un grand merci à tous les bénévoles qui se sont investis pour la réussite de cette journée.

Nous vous donnons rendez-vous pour le prochain. Quelques photos ci-dessous.

JOURNEE COHESION                        24 août 2019

Le samedi 24 août 2019, c’était la journée cohésion de la FFMC87 à Chaptelat où Randocrampons avait organisé CHAP’EVASION (VTT, marche, parcours sportif, etc.).

Nous nous sommes retrouver sur place (une quinzaine d’adhérents) où nous avons partager l’après-midi et la soirée tous ensemble.

De l’avis de tous, cette journée sera à refaire, journée très conviviale et surtout pleine de fous rire.

Pétanque et Mölkyy (jeu irlandais) étaient à l’ordre de la journée.

Merci à tous d’avoir participé et merci aux organisateurs pour leurs accueils très sympathiques.

MANIF                                                 30 mars 2019

Nos coordonnées

FFMC87
4 rue du lavoir

87000 Limoges


Téléphone :

05 55 77 59 07

 

ffmc87@wanadoo.fr

 

Facebook : ffmc haute vienne

  Liens utiles